Les chenilles processionnaires (1/3)

La majorité des propriétaires d’animaux connaissent cette famille de chenille sans vraiment avoir conscience de leur dangerosité envers leur boule de poil mais aussi envers eux-mêmes.

Cet article permet donc de rappeler à tous, ce qu’est une chenille processionnaire, le danger quelles présentent pour nos compagnons mais aussi comment éviter les accidents.

Origine de leur nom :

Comme leur nom l’indique, les chenilles processionnaires sont avant tout des chenilles, ce sont donc des larves de papillons. Le mot « processionnaire » provient de la façon dont elles se déplacent, à savoir en ligne, les unes derrières les autres.

Il existe plusieurs familles de chenilles processionnaires, les plus répendues sont celle du pin dont les larves se nourrissent des aiguilles mais le papillon peut également pondre dans les cèdres ou les chênes.

Comment les reconnaitre ?

- En hiver, les chenilles processionnaires fabriquent un gros cocon de protection en soie, dans les branches des arbres. Elles en sortent la nuit pour se nourrir. Ainsi lorsqu’ils sont situés à une hauteur visible, ces nids sont vraiment caractéristiques.

Figure 1 : Nid de chenilles processionnaires du pin

- Comme nous l’avons dit plus haut, le signe caractéristique des chenilles processionnaires est leur mode de déplacement en file indienne. En effet, la chenille située en tête émet un fil de soie, qui se raccorde à celui que fabrique la suivante et ainsi de suite. La chenille processionnaire du Pin mesure environ 5cm de long et elle est très velue, pourvu de poils de couleur brune-noirâtre avec des tâches roux clair sur le dessus et les côtés. Contrairement à celle du chêne qui est plus petite, environ 3cm, et de couleur gris argenté.

Figure 2 : Déplacement en fil indienne caractéristique des chenilles processionnaire.

Qui est concerné et quand ?

La zone la plus concernée par ces chenilles est le pourtour méditerranéen mais avec le réchauffement climatique, celle-ci s’étend. Il est donc important de connaître ce problème auquel vous pourriez être confronté en voyage par exemple.

Au printemps, les chenilles descendent de l’arbre pour s’enterrer dans la terre avant leur transformation en papillon. Il arrive cependant de les voir sur le sol dès le mois de Janvier, dans les régions très ensoleillées.

C’est à ce stade que le danger est maximal pour nos compagnons puisqu’elles se situent à porter de leur museau.

Figure 3 : Chenille processionnaire du pin

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Pas encore de mots-clés.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square